CROISSANCE, MORPHOGENÈSE, EMBRYONS, DEVELOPPEMENT, EVOLUTION, POULET, MEDUSES, GASTRULATION, DENDRITES, FRACTALES, ÉLECTROCHIMIE.

Vincent FLEURY

Directeur de recherches au CNRS, HDR

English version

"A man's errors are his portals of discovery", James Joyce.

Vincent Fleury


Mon blog

Une réponse.


La citation ad hoc : "La postérité, c'est des cons comme nous", Paul Valéry.

Communiqué de presse du CNRS, 12 février 2015.

"Actualité" sur le site d'information du CNRS, octobre 2016.

Londres,

Abbaye de Westminster, Décembre 2009.

Sur la tombe de Darwin.

(Notez bien que les photographies y sont interdites...)


"I believe that animals are descended from at most only four or five progenitors, and plants from an equal or lesser number", Charles Darwin.


"...entre la figure et ce qui en est ou s'en croit le centre, l'on a raison de ne pas distinguer, chaque fois que la figure complète n'exprime elle-même que la recherche d'un centre imaginaire", Maurice Blanchot, Thomas l'Obscur.


GALERIE DE BELLES IMAGES

En cliquant ici vous accédez à une galerie d'images de physique, d'histoire des sciences, dont certains scans rarissimes d'ouvrages originaux.

GALERIE D'ARTICLES

En cliquant ici vous accédez à une galerie d'articles [Liste complète :Publications].

"Invoquer la postérité, c'est faire un discours aux asticots", Louis Ferdinand Céline.

GALERIE D'EMBRYONS

En cliquant ici vous accédez à une galerie d'images de développement d'embryons (de poulet) et à tous les FILMS associés [en construction].

"Si nous savions comment notre corps est fait, nous n'oserions pas faire un mouvement", Gustave Flaubert.

GALERIE DE TOURBILLONS

En cliquant ici vous accédez à une galerie de tourbillons au cours du développement des embryons [en construction]. Le fait que les embryons soient formés par des tourbillons hydrodynamiques est universellement accepté (voir par exemple ou bien exemple , ou bien , ou bien ). Cette conclusion a été atteinte indépendamment par de nombreux chercheurs.

"Chaque fois que la science avance d'un pas, c'est qu'un imbécile l'a poussée sans le faire exprès", Emile Zola.

EXPLICATIONS SUR LA PIV (Particle Imaging Velocimetry)

En cliquant ici vous accédez à un petit cours expliquant comment former les champs de vitesse, comme ceux que je montre dans mes articles ou sur ce site [en construction].

"On ne montre pas une ébauche aux apprentis", Proverbe Massaï.

Un communiqué déjà ancien sur le site de The European Physical Journal (Août 2011)

Une interview déjà ancienne. dans le journal du CNRS.

Un communiqué de presse du CNRS déjà ancien (2008)

Recherches en cours : imagerie in vivo des tourbillons pendant les premiers stades de la morphogénèse, analyse des alignements de cellules.

Ici à droite, enroulement de la blastula filmé "shell less" (sans la coquille de l'oeuf) dans un embryon de poulet vers 18hrs de développement. Le film est réduit d'un facteur 4 dans chaque direction par rapport au film HD d'origine. On observe des tourbillons contra rotatifs tirés "par le bord". Le long du bord, en HD on voit les alignements de cellules, qui suivent la texture fibrée présente dans la masse. On voit la quasi totalité de l'embryon (env. 2,5 mm pleine échelle) Ces films sont produits sans aucun marquage, ce qui n'est pas nécessaire, si on rince le jaune d'oeuf avant l'incubation.

Incubateur Minitüb gmbh. Microscope Nikon Eclipse 4X. Caméra Stingray HD. Durée 12hrs env. Logiciel NIH Image de Wayne Rasband. Mise en registre StackReg.


"En général, chaque savant se trouve malgré lui confiné dans un empire distinct sinon étanche, amenuisé jusqu'à devenir infinitésimal", Roger Caillois.


Mes thèmes de recherches.

THEME 1:DEVELOPPEMENT DU CERVEAU
THEME 2:FORMATION DES VAISSEAUX SANGUINS
THEME 3 :FORMATION DES ORGANES
THEME 4 :FORMATION DES DOIGTS ET DES STRUCTURES FIBRÉES
THEME 5 :ETUDE DU DEVELOPPEMENT PAR OMBROSCOPIE
THEME 6 :ETUDE DU DEVELOPPEMENT PAR SHG
THEME 7 :ETUDE DE LA MEDUSE AURELIA AURITA
THEME 8 :DETAILS MATHEMATIQUES
THEME 9 :L'ORGINE DES TETRAPODES
THEME 10 :LES PROBLEMES "QUE J'AI PAS LE TEMPS"
A LIRE!!! :MES TROIS LIVRES SUR LA MORPHOGENÈSE ET LA CROISSANCE

"Dans la vie, rien n'est à craindre, tout est à comprendre", Marie Curie-Sklodowska

SUJETS DE STAGE Sujet N° 1 plutôt vaisseaux sanguins

SUJETS DE STAGE Sujet N° 2 plutôt embryologie physique

Animations de "De l'oeuf à l'éternité"

Photos couleurs de "De l'oeuf à l'éternité, le sens de l'évolution

(Flammarion 2007)"

Photos couleurs de "La chose humaine, la physique des origines

(Vuibert 2009)"

Résumé de ma théorie de l'évolution

The scanning air puff tonometer

FAQ sur ma théorie

Une interview récente sur la Radio Suisse Romande.

Une émission de radio sur idfm.

Une conférence donnée à Toulouse le 15 octobre 2012 pour la séance inaugurale de la Société Française de Biomécanique.

Une conférence grand public "Espace Pierre-Gilles de Gennes" donnée le 6 février 2012.

Un séminaire présenté Laboratoire Jean Le Rond d'Alembert le 2 février 2012.

Un cours présenté au GDR Méphy (ESPCI, 28 Juin 2011), sur les vaisseaux sanguins.

Un cours présenté au GDR Méphy (ESPCI, 28 Juin 2011), sur les vaisseaux sanguins.

Un cours organisé avec Jean-Pierre Henry à MSC.

Un séminaire présenté à l'Ecole Normale Supérieure, LKB dans le séminaire de biophysique. (8 Avril 2011).

Un séminaire présenté à l'Institut de Recherche sur les Phénomènes Hors d'Equilibre (IRPHE Univ. Aix-Marseille I et II). (28 janvier 2011).

Une conférence faite à Okasakaï au congrès de la société Japonaise de Biochimie Moléculaire.

Une conférence faite à l'Ecole Polytechnique powerpoint téléchargeable (septembre 2010).

Une présentation courte faite aux Journées de la matière Condensée,mini-colloque "biofluidique" powerpoint téléchargeable (août 2010).

Une conférence faite à l'Institut Curie powerpoint téléchargeable (avril 2010).

Une conférence faite à Rennes dans l'école thématique Systèmes complexes le 19 octobre 2010. Téléchargeable, en streaming video (attention ça demande un plugin java spécial à charger, voir explications sur le site). ça dure environ 2 heures, et c'est très complet. Le pdf correspondant est également accessible (pour avoir les slides nettes, sur la vidéo, c'est flou).

Emissions de radio podcastables

Une conférence faite à Namur téléchargeable, même que y a le son.

Allocution en l'honneur de Benoît Mandelbrot (Festival Pariscience 2009, Grand Amphithéâtre du Muséum d'Histoire Naturelle de Paris).

Une conférence faite à l'Institut Cochin téléchargeable, même que y a l'image et le son (requiert Quicktime ou logiciel équivalent).

Une conférence faite à l'IRISA dans le cadre de l'ACI Vicanne dans cette conférence, je précise à la fin pourquoi le champ d'orientation cellulaire induit un sens à l'évolution.

Une conférence faite à l'Institut of Pure and Applied Maths de UCLA le powerpoint est ici , et le son .

Une conférence faite dans le colloque "chaos et déterminations" le powerpoint est ici , et le son (attendre un peu, c'est long à charger 50Mo).

Une conférence faite à l'ENS de Cachan, dans le "colloque Modélisation en physiologie", intitulée, "Combien de paramètres pour fitter un éléphant".

Une conférence faite à la Maison des sciences de l'homme, le 14 Avril 2009 intitulée, "Une explication physique de l’origine et de l’évolution des vertébrés tétrapodes (dont l’homme), basée sur les premiers principes : principe de Curie, loi de Newton" ".

Le résumé de cette conférence.

A lecture at the Max Delbrück Centrum, Berlin, entitled "Hydrodynamic effects in development and evolution or : does evolution follow a streamline?"

Une conférence faite à Toulouse, dans le cadre de la Novela 2009, intitulée "Convergence des artistes et des biologistes vers un archétype, et relation avec l’origine de l’homme" .

Une conférence faite au muséum de Toulouse, dans le cadre de l'année Darwin 2009, organisée par le GREP "De l'oeuf à l'éternité" .

Affiche d'une conférence faite à l'Institut de Mécanique des Fluides de Toulouse, intitulée "Effets hydrodynamiques dans la morphogenèse animale : de l'embryogenèse à l'évolution (ou : l'évolution suit-elle une ligne de courant?)".

Une Interview pour le journal du cnrs.

Sortie octobre 2009

Tél, Fax, e-malle

Publications

Agenda

Adresse postale
Une conférence faite en 2015. Cliquer sur les petits hauts parleurs pour avoir du son

Un cours 1 dans le module "Science ouverte" (à jour décembre 2014).

Un cours 2 dans le module "Science ouverte" (à jour décembre 2014).

Un cours 3 dans le module "Science ouverte" (à jour janvier 2015).

Le cours 1 de biométrie dans le module "Science ouverte" (à jour novembre 2016).

Le cours 2 de biométrie dans le module "Science ouverte" (à jour novembre 2016).

Informations complémentaires Un dossier sur le site de Futura-sciences (un site d'information scientifique)
L'étude de la morphogenèse est une branche de la physique, comme de la biologie, qui cherche à comprendre par quels mécanismes une forme apparaît et se developpe. Il existe bien entendu un nombre illimité de formes possibles, et toutes ne sont pas des objets d'etude pour physiciens.

La morphogenèse a connu en France un fort essor depuis les années 80, grâce à l'activité pionnière de chercheurs comme Yves Couder, Pierre Pelcé et d'autres, qui ont forgé des outils mathématiques permettant de traiter des questions d'évolution au cours du temps de "frontières libres". Les problèmes de morphogenèse sont en effet des problèmes scientifiquement difficiles, car il faut comprendre l'établissement d'une forme, sans idée a priori sur "ce qui va sortir".

Jusqu'il y a peu, la science essayait d'expliquer l'émergence de formes par des théories qui, regardées en détail, supposaient en fait déjà connue la forme à venir. Deux exemples : les pattes des insectes sont des tubes télescopiques à plusieurs segments. L'origine de ces tubes est dans la disposition radiale et concentrique des cellules qui se développent sur le côté de l'abdomen des insectes. La plupart des travaux sur les pattes des insectes présupposent que les "bourgeons" de pattes sont des anneaux concentriques. Ce sont donc des modèles qui font déjà l'hypothèse que la patte d'insecte est un tube télescopique. Autre exemple, plus proche de nous : on explique la formation des membres des vertébrés par des champs de diffusion de molécules chimiques, avec des nuances "antero-postérieures", "dorso-ventrales" et "proximo-distales" agissant dans un "bourgeon de membre". Une fois encore, ces modèles présupposent qu'il existe quelque chose comme un bourgeon de membre sur le côté du corps des vertébrés. Ces modèles font donc implicitement l'hypothèse, d'un fait qu'ils cherchent à démontrer.

Le vrai défi des études contemporaines est de traiter les formes comme des objets mathématiquement "libres", et de voir se former les objets réellement observés, spontanément, comme formes émergent d'un ensemble minimal de règles physiques satisfaisant aux lois fondamentales de la physique. Cette approche refuse des explications du type "c'est le gène qui..."

Sur ces questions, j'ai proposé plusieurs modèles physiques décrivant certains aspects de la formation des vaisseaux sanguins. En réalité, ces modèles se ramènent à un modèle unique, qui incluerait l'ensemble des déformations agissant sur les vaisseaux en cours de croissance. Cette biophysique de la formation des vaisseaux sanguins explique très bien l'auto-organisation du système artériel et veineux, en particulier, comment les artères instruisent leurs veines.

Un cas particulier est celui du cordon ombilical, ces modèles expliquent très bien pourquoi il y a des veines et des artères dans le cordon, qui suivent le même chemin. C'est un fait bien connu du grand public que le cordon contient des artères et des veines, entortillées. Il est moins connu cependant que cet appariement est général, aussi bien dans le cordon, que partout ailleurs, dans le placenta ou tout autre partie du corps. Nous avons élucidé l'origine de cet appariement très récemment, en mesurant finement les propriétés mécaniques du tissu situé entre les artères et les veines.

J'ai suggeré l'existence d'une correspondance entre la croissance des végétaux et celle des cristaux. Les végétaux tendent à former des tiges, ou des structures coniques. J'ai attribué la tendance à pousser tout droit dans certaines directions, à une stabilisation par le motif du champ de fibres. par exemple, les épines sont pointues dans une direction. Mais cette direction est congruente avec l'organisation des fibres. Par congruente, j'entends non pas strictement parallèle, mais organisée autour du même centre de symétrie. La convergence des fibres vers ce centre crée une singularité de la tension (au sens mécanique), qui sélectionne la direction de croissance du phénomène biologique. Ce modèle explique qualitativement la formation de tiges dans l'axe des singularités des champs de fibres, la formation des citrons ou des navets, et quelques propriétés générales des végétaux, qui les distinguent des cristaux (dans les cristaux, le champ d'organisation cristalline est à longue portée, dans les végétaux, le champ de directeur est local). Je pense que ce modèle s'applique également à la formation des pattes des insectes (phénomène dit d'éversion, par lequel les pattes jaillissent sur le côté du corps des insectes par un mécanisme de sortie télescopique d'anneaux concentriques eux mêmes appelés disques imaginaux).

Depuis un certain temps, je travaille sur la morphogenèse des glandes, du rein et du poumon. J'ai en particulier donné une possible explication à l'origine évolutive de ces organes. J'ai montré en collaboration avec l'équipe de David Warburton, et dans le cadre de la thèse de Mathieu Unbekandt, que les principaux gènes de la morphogenèse (Fgf10, VEGF, Sprouty) de ces organes étaient mécanosensibles.

Mes travaux récents concernent la formation des empreintes digitales, et leur impact sur la forme des doigts.

Je travaille également sur le développement des tétrapodes et particulièrement des humains. J'ai proposé une synthèse mécanogénétique du développement des tétrapodes qui explique très naturellement leur origine (attracteur d'un mouvement hyperbolique de collision de tourbillons). L'évolution du cerveau humain s'explique assez simplement comme un enroulement dynamique "coincé" dans un champ de morphogenèse de type "dilatation-tourbillon". Ce type de physique explique assez simplement les observations de Mme Dambricourt-Malassé sur l'évolution de la tête humaine ("contraction crânio-faciale").

Enfin, j'ai développé un instrument de mesure de l'élasticité des embryons, in vivo, appelé Tonomètre à jet d'air. La tonométrie à jet d'air consiste à mesurer la dureté d'un objet en soufflant dessus avec de l'air. Dans le cas qui m'intéresse, on génère un fin jet d'air avec une pipette très fine. L'injection de l'air, très localisée, à la surface d'un embryon induit une déformation, qui est mesurée avec précision (fraction de micron en Z, quelques microns au mieux en x-y). On obtient ainsi des renseignements, point par point, sur les gradients de propriétés physiques. L'innovation dans l'instrument que j'ai proposé réside dans la façon dont le jet d'air est généré, et mesuré (c'est la fine pipette qui émet l'air, qui sert elle-même de fibre optique pour guider la lumière de détection).

J'ai dirigé la thèse de doctorat de Marcus Dejmek (soutenue à l'automne 2002), et celle de Mathieu Unbekandt, sur le développement des organes arborisés (type poumon). J'ai dirigé la thèse de Alia Al-Kilani, sur la formation du système vasculaire (et particulièrement la transition cis-trans).

J'ai par ailleurs une activité vers le domaine littéraire (quatre romans, quelques articles de critique).

J'ai également une activité dans le domaine de la défense-sécurité.

La citation de la page : "L'illusion est trompeuse, mais la réalité l'est bien davantage"

Frédéric Dard.