Partenaires

MSC
Logo CNRS Logo Université Paris Diderot
Logo tutelle Logo tutelle



Search

On this website

On the whole CNRS Web


Home page > Actualités > Antoine Gaillard a reçu de prix de thèse du Groupe Français de Rhéologie.

Antoine Gaillard a reçu de prix de thèse du Groupe Français de Rhéologie

C’est lors du 54ème congrès annuel du Groupe Français de Rhéologie (GFR2019) qui s’est tenu du 23 au 25 octobre 2019 à Montpellier qu’Antoine Gaillard s’est vu remettre le prix de thèse du GFR pour ses travaux sur les rideaux liquides viscoélastiques.

Les rideaux de liquides, notamment visco-élastiques, présentent des instabilités, étudiées par Antoine Gaillard dans sa thèse : Flow and stability of a viscoelastic liquid curtain.

Résumé de la thèse d’Antoine Gaillard :

L’écoulement et la stabilité des rideaux liquides viscoélastiques sont étudiés pour des solutions de polymères flexibles et semi rigides. Ces liquides viscoélastiques sont extrudés à partir d’une fente à débit constant et s’écoulent à l’air libre sous l’effet de la gravité. L’écoulement de ces liquides se caractérise par un équilibre initial entre la gravité et les forces élastiques causées par les déformations des chaînes de polymère, jusqu’à ce que l’inertie du liquide finisse par dominer et que l’on retrouve le comportement classique de chute libre. Nous montrons que l’écoulement est principalement influencé par la valeur du temps de relaxation extensionnel mesuré par une méthode de filamentation. Un nouvel éclairage sur l’écoulement des rideaux liquides Newtoniens nous permet de trouver une courbe maîtresse de l’écoulement dans le cas viscoélastique par analogie. En ce qui concerne la stabilité du rideau, nous observons que le débit critique de formation du rideau n’est pas affecté par la présence de polymères, tandis que le débit minimum en deçà duquel le rideau se rompt diminue après ajout de polymères, ce qui révèle une plus grande résistance de la nappe à l’initiation de trous. Par ailleurs, nous observons une instabilité de l’écoulement pour les solutions les plus rhéofluidifiantes, où des bandes épaisses (où la vitesse du liquide est supérieure à la moyenne) sont formées au sein du rideau. Une visualisation de l’écoulement à l’intérieur de la filière d’extrusion révèle que ce phénomène est lié à une instabilité de l’écoulement de contraction en amont de la fente, où l’écoulement est de nature instationnaire et tridimensionnelle.


Contact : Published on / Publié le 20 janvier