Partenaires

MSC
Logo CNRS Logo Université Paris Diderot
Logo tutelle Logo tutelle



Search

On this website

On the whole CNRS Web


Home page > Séminaires > Soutenances 2021 > Soutenance de thèse : David Martin ; vendredi 8 octobre 2021 à 14 heures, "Nonequilibrium signatures and phase transitions in active matter and beyond".

Soutenance de thèse : David Martin ; vendredi 8 octobre 2021 à 14 heures, "Nonequilibrium signatures and phase transitions in active matter and beyond"

Sauf mention contraire, les séminaires et les soutenances se déroulent à 11h30 en salle 454A du bâtiment Condorcet.


Thèse de David Martin effectuée sous la direction de Julien Tailleur.

Soutenance le vendredi 8 octobre 2021 à 14h.

La soutenance sera donnée online sur zoom. Contacter David Martin pour avoir les identifiants de la réunion zoom.

The defense will be given online using zoom. Contact David Martin for the credentials of the zoom meeting.

Nonequilibrium signatures and phase transitions in active matter and beyond

Résumé : La matière active regroupe l’étude des systèmes comprenant un grand nombre d’agents capables d’exercer des forces d’auto-propulsion sur leur environnement. Sa motivation première est de fournir un cadre théorique simplifié décrivant des ensembles d’entités vivantes en interaction. Cette approche spécifique, déjà à l’origine de plusieurs percées dans la compréhension des systèmes biologiques, s’est récemment étendue au-delà du vivant. La matière active a notamment inspiré toute une panoplie d’expériences basées sur des matériaux artificiels. Dans ces montages, les entités actives sont synthétiques et leur moyen de propulsion repose sur un mécanisme physique plutôt que biologique. Lors de cette soutenance, je présenterai mes travaux en matière active selon 3 axes : l’étude exacte d’une dynamique active, la présentation du mécanisme de séparation de phase induite par les fluctuations au sein de nuées, et l’émergence d’embouteillages dans un liquide polaire (voir la figure).

Abstract : Active Matter deals with the study of colloidal systems for which Brownian motion is replaced by a persistent self-propulsion. The main motivation of Active Matter is to provide a theoretical framework describing ensembles of interacting living entities. Such an approach, which has already led to breakthroughs in our understanding of living systems, has been recently extended beyond living matter. In particular, Active Matter has inspired a wealth of experiments involving artificial materials. In these setups, the active entities are synthetic units whose self-propulsion relies on a physical rather than biological mechanism. During this oral defence, I will present my work in Active Matter along three axes : the exact study of an active dynamics, the presentation of fluctuation-induced first order flocking, and the emergence of jams in a polar liquid.


Contact : Équipe séminaires / Seminar team - Published on / Publié le 1er octobre