Partenaires

MSC
Logo CNRS Logo Université Paris Diderot
Logo tutelle Logo tutelle



Search

On this website

On the whole CNRS Web


Home page > Séminaires > Archives soutenances > Soutenances 2021 > Soutenance de thèse : Thibaut Arnoulx De Pirey ; vendredi 12 novembre 2021 à 10 heures, "Matière active en dimension infinie et calcul stochastique appliqué aux intégrales de chemin.".

Soutenance de thèse : Thibaut Arnoulx De Pirey ; vendredi 12 novembre 2021 à 10 heures, "Matière active en dimension infinie et calcul stochastique appliqué aux intégrales de chemin."

Sauf mention contraire, les séminaires et les soutenances se déroulent à 11h30 en salle 454A du bâtiment Condorcet.


Thèse de Thibaut Arnoulx De Pirey effectuée sous la direction de Frédéric van Wijland

Soutenance le vendredi 12 novembre 2021 à 10h dans l’amphithéâtre Alan Turing du bâtiment Sophie Germain.

The defense will be given in the Alan Turing amphitheater in the building Sophie Germain, Friday November 12th at 10 am.

Matière active en dimension infinie et calcul stochastique appliqué aux intégrales de chemin.

Résumé : J’exposerai ici différents résultats en matière active. Ce terme très général désigne l’ensemble des systèmes physiques dont les composants élémentaires ont la capacité d’extraire de l’énergie de leur milieu et de la convertir en force d’autopropulsion. Ceci inclue un grand nombre de systèmes vivants, à notre échelle comme aux échelles cellulaires et sous-cellulaires, et synthétiques, comme les particules de type Janus.

Avec pour point de départ des modèles minimaux de colloïdes autopropulsés en interaction, l’objectif de cette thèse est de décrire analytiquement le comportement macroscopique de ces systèmes. Dans une première partie, j’aborderai le cas plus simple d’une particule dans un potentiel extérieur. Ces résultats seront ensuite utilisés comme briques élémentaires dans la deuxième partie de mon exposé. Dans celle-ci j’étudierai le cas d’un grand nombre de particules en interaction dans la limite simplificatrice de grande dimension. Je montrerai notamment que, contrairement aux fluides d’équilibres simples, les interactions multicorps joue un rôle prépondérant en matière active.

Abstract : I will present several results in the field of active matter. This term coins the vast ensemble of systems whose elementary components can extract energy from their environment and convert it into a self-propulsion force. This includes a large number of living systems, at our scales and at the smaller cellular and subcellular ones, as well as synthetic ones such as Janus particles.

Starting from microscopic minimal models of interacting self-propelled particles, the broad goal of the thesis is to describe, from an analytical standpoint, the macroscopic behavior of such systems. In a first part, I will deal with the simpler case of one particle in an external potential seen as a building block for the explanation of the many-body phenomenology. In a second one, I will investigate the many-body case working in the simplifying framework of the infinite dimensional limit. This work illustrates notably the importance, at odds with the case of simple equilibrium fluids, of multibody interactions in the large-scale phenomenology of active systems.


Contact : Équipe séminaires / Seminar team - Published on / Publié le 10 novembre 2021