Partenaires

MSC
Logo CNRS Logo Université Paris Diderot
Logo tutelle Logo tutelle



Search

On this website

On the whole CNRS Web


Home page > Séminaires > Archives soutenances > Soutenances 2021 > Soutenance de thèse : Alberto Varela Feijoo ; lundi 13 décembre 2021 à 14 heures, "Composites intelligents à base de biopolymères avec nanoparticules magnétiques fonctionnalisées et évaluation de leur biocompatibilité"..

Soutenance de thèse : Alberto Varela Feijoo ; lundi 13 décembre 2021 à 14 heures, "Composites intelligents à base de biopolymères avec nanoparticules magnétiques fonctionnalisées et évaluation de leur biocompatibilité".

Sauf mention contraire, les séminaires et les soutenances se déroulent à 11h30 en salle 454A du bâtiment Condorcet.


Thèse d’Alberto Varela Feijoo effectuée sous la direction d’Alain Ponton.

Soutenance le lundi 13 décembre 2021 à 14h dans l’amphithéâtre Pierre Gilles de Gennes du bâtiment Condorcet.

Composites intelligents à base de biopolymères avec nanoparticules magnétiques fonctionnalisées et évaluation de leur biocompatibilité

Résumé : Ce travail de thèse concerne l’élaboration et étude à différentes échelles des matériaux composites magnéto-stimulables afin de mieux comprendre leurs propriétés mécaniques et structurelles. Ces matériaux sont élaborés à partir des matrices de polymères de différentes natures contentant des nanoparticules magnétiques (NPMs) de maghémite (γ-Fe2O3) fonctionnalisées. Après synthèse et étude des NPMs et des matrices de polymères séparément, les nanocomposites sont ensuite élaborés par la dispersion des NPMs dans des solutions de polymères enchevêtrés conduisant à différentes microstructures, sous forme d’agrégats ou de gouttelettes dépendant des interactions entre les chaines de polymères et les NPMs. Nous avons montré l’effet de l’application d’un champ magnétique et du cisaillement sur les propriétés mécaniques des nanocomposites en lien avec ces microstructures magnéto-stimulables observées in-situ. Les hydrogels de nanocomposites magnétiques finaux ont ensuite été élaborés par la réticulation de ces solutions de nanocomposites en modulant la cinétique de la transition sol-gel pour contrôler leurs propriétés mécaniques et structurelles finales en modifiant le degré de réticulation des réseaux de polymères et par l’application d’un champ magnétique. Enfin, la biocompatibilité des nanocomposites magnétiques élaborés ont été évalués par des études de viabilité cellulaire in vitro sur des fibroblastes.


Contact : Équipe séminaires / Seminar team - Published on / Publié le 6 décembre 2021