Partenaires

MSC
Logo CNRS Logo Université Paris Diderot
Logo tutelle Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires > Archives soutenances > Soutenances 2014 > Soutenance de thèse : KARIM Laurie ; mardi 07 Janvier 2014 à 14 heures 30, "Optimisation des transferts d’énergie thermique par l’utilisation d’un MCP : application aux Bâtiments".

Soutenance de thèse : KARIM Laurie ; mardi 07 Janvier 2014 à 14 heures 30, "Optimisation des transferts d’énergie thermique par l’utilisation d’un MCP : application aux Bâtiments"

Sauf mention contraire, les séminaires et les soutenances se déroulent à 11h30 en salle 454A du bâtiment Condorcet.


PNG - 82.9 ko

Thèse de KARIM Laurie effectuée sous la direction de ROYON Laurent.

Soutenance le mardi 7 janvier 2014 à 14h30

Lieu : bâtiment Condorcet, Amphithéâtre Pierre-Gilles de Gennes (niveau -1). La soutenance sera suivie d’un pot au 6e étage.

Optimisation des transferts d’énergie thermique par l’utilisation d’un MCP : application aux Bâtiments

Résumé :

La réduction de la consommation énergétique dans les secteurs très énergivores peut être envisagée à travers l’utilisation de nouveaux matériaux. La solution envisagée dans le cadre de cette thèse porte sur l’intégration de Matériau à Changement de Phase (MCP) dans la structure du bâtiment afin d’augmenter l’inertie globale. Ainsi, le confort thermique est amélioré et les consommations liées au chauffage et la climatisation sont diminuées.

Un MCP ayant la possibilité de conserver une structure solide quel que soit l’état physique de l’élément à changement de phase est mis au point. Le verrou technologique de l’enrobage est résolu permettant une intégration du MCP compatible avec des exigences de chantier. Plusieurs formulations de MCP sont réalisées et caractérisées expérimentalement. La formulation représentant le meilleur compromis entre paramètres thermiques et mécaniques est déterminée pour une intégration dans des planchers de bâtiments.

Deux méthodes d’intégration sont testées : une incorporation directe dans les volumes disponibles d’une dalle alvéolée et une incorporation diffuse dans le béton de la dalle de compression. Des prototypes à l’échelle 1/5 et 1/2 de ces dalles optimisées sont réalisés et testés sous différentes sollicitations thermiques. Des simulations numériques, menées en parallèle, permettent de valider les modèles développés pour définir le comportement thermo-dynamique du MCP et des planchers incorporant du MCP. Finalement des études numériques prédisent l’impact de ces solutions à l’échelle réelle, en évaluant le gain de confort et les économies d’énergie réalisées pour une salle de bureau lors d’un épisode caniculaire.


Contact : Équipe séminaires / Seminar team - Published on / Publié le 24 septembre 2010


Dans la même rubrique :