Partenaires

MSC
Logo CNRS Logo Université Paris Diderot
Logo tutelle Logo tutelle



Search

On this website

On the whole CNRS Web


Home page > Seminars > Previous seminars > Seminars 2011 > MSC seminar Monday June 27, 2011 at 11:30 Francois Graner (Biologie du Développement, Institut Curie, Paris). Mousses et tissus biologiques : la dynamique des matériaux cellulaires .

MSC seminar Monday June 27, 2011 at 11:30 Francois Graner (Biologie du Développement, Institut Curie, Paris). Mousses et tissus biologiques : la dynamique des matériaux cellulaires

Unless otherwise stated, seminars and defences take place at 11:30 in room 454A of Condorcet building.


Les mousses liquides sont constituées de bulles de gaz entourées par de l’eau. Elles sont un modèle pour comprendre les matériaux complexes cellulaires (constitués de cellules pavant l’espace), qui se comportent à la fois comme des solides et comme des liquides.

Tout d’abord, si elle subit une petite déformation, une mousse peut revenir à sa forme initiale (comportement élastique). Ensuite, après une grande déformation, elle peut être sculptée (comportement plastique). Enfin, à grand taux de déformation, elle s’écoule comme un liquide (comportement visqueux). Ce triple comportement a été étudié grâce à une expérience dans un canal où la mousse s’écoule autour d’un obstacle.

Nous avons construit des outils pour relier une description discrète, avec tous les détails des bulles, à une description continue, qui contient l’information utile au niveau global. Cela a permis de proposer une théorie pour prédire l’écoulement de la mousse, et de réaliser des tests de comparaison avec l’expérience.

Alors qu’une cellule biologique n’a presque aucun point commun avec une bulle, un agrégat de cellules peut être décrit avec des outils analogues à ceux construits pour les mousses. Nous appliquons cette approche à la morphogenèse du dos de la mouche du fruit (drosophile). Nous filmons le tissu pendant la métamorphose de la larve à l’adulte, tout en résolvant les détails des contours cellulaires. L’analyse multi-échelle permet alors d’étudier comment les changements individuels des cellules (déplacements, déformations, divisions) déterminent le développement du tissu.


Contact : Équipe séminaires / Seminar team - Published on / Publié le 30 April 2011


In the same section :