Partenaires

MSC
Logo CNRS Logo Université Paris Diderot
Logo tutelle Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires > Archives soutenances > Soutenances 2012 > Soutenance de thèse : Anne-Florence Bitbol ; jeudi 21 juin 2012 à 14 heures, "Statistique et dynamique des membranes complexes".

Soutenance de thèse : Anne-Florence Bitbol ; jeudi 21 juin 2012 à 14 heures, "Statistique et dynamique des membranes complexes"

Sauf mention contraire, les séminaires et les soutenances se déroulent à 11h30 en salle 454A du bâtiment Condorcet.


Soutenance de thèse de Anne-Florence Bitbol effectuée sous la direction de Jean-Baptiste Fournier

Jeudi 21 juin 2012 à 14 heures.

Lieu : Salle des Thèses (salle 580 F) de la Halle aux Farines (5ème étage, hall F ; entrée par le hall E, au 10 rue Françoise Dolto)

Statistique et dynamique des membranes complexes

Cette thèse porte sur les membranes biologiques, étudiées du point de vue de la physique théorique. Nous nous intéressons aux effets génériques de la présence d’une ou deux inclusions membranaires, par exemple des protéines, et à ceux d’une modification chimique locale de l’environnement de la membrane.

Tout d’abord, nous étudions une interaction entre deux inclusions membranaires, qui est analogue à la force de Casimir : elle provient des contraintes que les inclusions imposent aux fluctuations thermiques de la forme de la membrane. Nous calculons les fluctuations de cette force entre deux inclusions ponctuelles. Nous clarifions la définition de la force exercée par un fluide corrélé sur une inclusion, dans un micro-état du fluide. Cette définition joue un rôle clé dans l’étude de la force de Casimir au-delà de sa valeur moyenne à l’équilibre. Nous étudions également les interactions de Casimir entre des inclusions membranaires de forme allongée.

Ensuite, nous nous intéressons à l’élasticité membranaire à l’échelle nanométrique, qui est mise en jeu dans les déformations locales de l’épaisseur de la membrane à proximité de certaines protéines. Nous soulignons l’importance d’un terme énergétique qui a été négligé jusqu’à présent.

Enfin, nous présentons une description théorique, développée à partir de principes fondamentaux, de la dynamique d’une membrane soumise à une perturbation chimique locale de son environnement. Nous comparons nos prévisions théoriques à de nouveaux résultats expérimentaux portant sur la déformation dynamique d’une membrane biomimétique soumise à une augmentation locale de pH.


Contact : Équipe séminaires / Seminar team - Published on / Publié le 6 juin 2012


Dans la même rubrique :