Partenaires

MSC
Logo CNRS Logo Université Paris Diderot
Logo tutelle Logo tutelle



Search

On this website

On the whole CNRS Web


Home page > Séminaires > Archives séminaires > Séminaires 2012 > Séminaire MSC lundi 1er octobre 2012 à 11h30. Clément Vulin et Luc Deike.

Séminaire MSC lundi 1er octobre 2012 à 11h30. Clément Vulin et Luc Deike

Sauf mention contraire, les séminaires et les soutenances se déroulent à 11h30 en salle 454A du bâtiment Condorcet.


Séminaire interne du lundi 1er octobre 2012 ;

Clément Vulin : Croissance de colonies de levures en milieu confiné : discussion du compromis individu-population sur des géométries verticales

Résumé :

Je m’intéresse à la croissance de colonies de microorganismes, composées de millions d’individus le plus souvent clonaux. Leur formes, structures internes, ou taux d’expansions sont la manifestation d’une autoorganisation due aux interactions entre cellules et environnement. Généralement, les études relatives à ces organismes sont faites dans des milieux liquides et homogènes, où tous les individus expérimentent les mêmes conditions de croissance, ou le paramètre naturel expliquant la croissance est le temps de division d’une cellule. Dans le cas d’une colonie, ce paramètre est difficilement accessible et ne rend pas compte des inhomogénéités au sein de la population. Afin de comprendre comment une colonie pousse, nous proposons de contraindre la croissance horizontale de colonies de levure, ce qui résulte en des formes géométriques élémentaires, comme par exemple des cylindres. Ceci me permet de prédire le flux de nutriments entrant dans la colonie, que je cherche à relier au taux de croissance. Je discuterai en particulier du compromis qu’il existe entre les individus et la colonie qu’ils forment, en particulier dans le cas ou la maximisation du taux de croissance d’un individu seul limite son efficacité énergétique.


Luc Deike : Turbulence d’ondes sur une membrane flottante

Résumé :

La turbulence d’ondes étudie les propriétés statistiques et dynamiques d’un ensemble d’ondes en interaction non linéaire. Son domaine d’application est très large : ondes internes ou de surface en océanographie, ondes dans les plasmas en astrophysique, ondes de spins dans les solides, ondes non linéaires en optique. Nous nous intéressons ici à son application dans un nouveau système : les ondes gravito-élastiques. Lorsqu’une couche élastique mince flotte à la surface d’un fluide, les déformations élastiques de la membrane sont couplées au mouvement du fluide et des ondes gravito-élastiques peuvent se propager. Ces ondes ont été observées en océanographie à la surface de l’océan en présence d’une couche de glace ou d’un lac gelé et ont été étudiées théoriquement dans la problématique des déplacements de véhicules sur la glace. Cependant, à notre connaissance aucune expérience contrôlée de laboratoire permettant d’étudier des ondes en interactions dans ce système n’a été réalisée. Nous présentons un tel dispositif et l’étude d’ondes linéaires et non linéaires à la surface d’une membrane élastique recouvrant de l’eau. La relation de dispersion de ces ondes est obtenue à l’aide d’une mesure du champ de déformation spatiotemporelles de la surface et nous mettons ainsi en évidence l’importance de la tension (due à la fixation) et de la flexion de la membrane, en accord avec des travaux théoriques. Les régimes de turbulence d’ondes de ce système sont ensuite étudiés et caractérisés vis à vis du régime théorique d’interactions à trois ondes. La tension de la membrane est un paramètre expérimental contrôlé et nous pouvons ainsi faire varier la relation de dispersion et observer son influence sur les spectres de turbulence d’ondes.


Contact : Équipe séminaires / Seminar team - Published on / Publié le 21 septembre 2012


Dans la même rubrique :