Partenaires

MSC
Logo CNRS Logo Université Paris Diderot
Logo tutelle Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires > Archives séminaires > Séminaires 2012 > Séminaire MSC lundi 26 novembre 2012 à 11h30. Pierre Joliot (Collège de France), Aspects physiques de la photosynthèse..

Séminaire MSC lundi 26 novembre 2012 à 11h30. Pierre Joliot (Collège de France), Aspects physiques de la photosynthèse.

Sauf mention contraire, les séminaires et les soutenances se déroulent à 11h30 en salle 454A du bâtiment Condorcet.


Séminaire Pierre Joliot

26 Novembre 2012

Pierre Joliot a une formation de physicien, mais l’ensemble de sa carrière a été effectué dans un laboratoire de biologie, l’Institut de Biologie Physico-Chimique, rue P et M Curie. Sa thématique de toujours, c’est la photosynthèse, l’utilisation de la lumière par les plantes vertes pour créer de la matière organique. L’importance de ce phénomène est évidente quand on sait que la synthèse organique se fait aux dépens du CO2 atmosphérique et que la réaction libère de l’oxygène. Il est aussi très difficile à étudier car il fait appel à de très gros complexes de protéines membranaires, organisés dans le chloroplaste. Pierre Joliot, suivant une logique d’interface physique-biologie, a développé des approches originales. Dans ses premiers travaux, il a démontré que la libération d’oxygène moléculaire à partir de l’eau était une réaction à 4 coups (4 électrons) en couplant l’illumination d’algues avec la détection électrochimique de l’oxygène dans un montage très élégant. Mais, actuellement, à l’heure où les biologistes décortiquent les gros complexes et obtiennent des structures à haute résolution par cristallographie, il s’intéresse à l’organisation supramoléculaire de ces complexes. Son approche est remarquable à deux titres : i) son matériel de départ est le plus « intégré » possible : quelques feuilles de salade ou autres plantes le satisfont ; ii) il a développé (et commercialisé) son instrumentation, un spectrophotomètre qui lui permet de voir des variations très faibles d’absorption sur du matériel intact et sur des gammes de temps très étendues. Pierre Joliot , ancien Directeur de l’Institut de Biologie Physico-Chimique, a obtenu la médaille d’or du CNRS ; il est membre des Académies des Sciences française et américaine, Professeur Honoraire du Collège de France. Il a décrit sa vision de la recherche dans un livre : « La recherche passionnément »

Jean-Pierre Henry


Contact : Équipe séminaires / Seminar team - Published on / Publié le 8 octobre 2012


Dans la même rubrique :