Partenaires

MSC
Logo CNRS Logo Université Paris Diderot
Logo tutelle Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires > Archives soutenances > Soutenances 2014 > Soutenance de thèse : Elisabeth Charrier ; lundi 13 octobre 2014 à 14h " Implication de la desmine dans les propriétés mécaniques des cellules musculaires squelettiques dans le contexte des desminopathies. ".

Soutenance de thèse : Elisabeth Charrier ; lundi 13 octobre 2014 à 14h " Implication de la desmine dans les propriétés mécaniques des cellules musculaires squelettiques dans le contexte des desminopathies. "

Sauf mention contraire, les séminaires et les soutenances se déroulent à 11h30 en salle 454A du bâtiment Condorcet.


Thèse de Elisabeth Charrier effectuée sous la direction de Sylvie Hénon et Patrick Vicart.

Soutenance le lundi 13 octobre à 14h.

Lieu : bâtiment Condorcet, Amphithéâtre Pierre-Gilles de Gennes (niveau -1). La soutenance sera suivie d’un pot au 6e étage ou sur le toit du laboratoire.

« Implication de la desmine dans les propriétés mécaniques des cellules musculaires squelettiques dans le contexte des desminopathies. »

JPEG - 26.3 ko

Résumé.

Les desminopathies sont des maladies génétiques neuromusculaires rares causées par des mutations dans le gène de la desmine. Elles sont caractérisées par la présence d’agrégats contenant de la desmine dans le tissu musculaire et par une dégénérescence de l’appareil contractile. Les desminopathies ont été largement étudiées et bien caractérisées d’un point de vue clinique. Cependant, les étapes conduisant à l’apparition de faiblesses musculaires à partir de la mutation sont encore mal connues. Nous avons modélisé un stade précoce de la maladie avec des myoblastes C2C12 isogéniques électroporés, exprimant ainsi de la desmine mutée en position E413K. Nous avons tout d’abord démontré que l’expression de ce variant de desmine induit une importante désorganisation du réseau de desmine associée à la formation d’agrégats intracytoplasmiques. Nous avons ensuite comparé les propriétés mécaniques des cellules C2C12 sauvages, exprimant de la desmine-WT-GFP ou de la desmine-E413K-GFP. Nous avons montré que ces trois types de cellules partagent le même module viscoélastique cortical alors que l’expression de desmine-WT-GFP - mais pas de desmine mutée – augmente la rigidité globale des myoblastes. Enfin, nous avons étudié l’impact de l’expression de desmine-E413K-GFP sur la contractilité des myoblastes, dans deux géométries différentes avec le rhéomètre à cellule unique et de la microscopie de force de traction. Nous avons montré pour la première fois que l’expression de desmine-E413K-GFP induit une diminution significative de la capacité des cellules à générer de la force contractile. Ainsi l’altération des fonctions musculaires contractiles observée dans les desminopathies est déjà présente à un stade très précoce, dans des myoblastes isolés exprimant la desmine mutée depuis seulement 24h. Enfin, nous avons commencé à caractériser l’effet de la desmine mutée en position E413K sur les propriétés mécaniques de microtissus organoïdes composés de myoblastes C2C12.


Contact : Équipe séminaires / Seminar team - Published on / Publié le 11 septembre 2014


Dans la même rubrique :