Partenaires

MSC
Logo CNRS Logo Université Paris Diderot
Logo tutelle Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires > Soutenances 2019 > Soutenance de thèse : Quentin Roveillo ; Jeudi 13 juin 2019 à 14 heures 00, "Confinement de particules actives dans une mousse".

Soutenance de thèse : Quentin Roveillo ; Jeudi 13 juin 2019 à 14 heures 00, "Confinement de particules actives dans une mousse"

Sauf mention contraire, les séminaires et les soutenances se déroulent à 11h30 en salle 454A du bâtiment Condorcet.


Thèse de Quentin Roveillo effectuée sous la direction de Florence Elias et Laurent Seuront.

Soutenance le jeudi 13 juin 2019 à 14h00. Lieu : bâtiment Condorcet, Salle 454A (4e étage). La soutenance sera suivie d’un pot au 6e étage.

Confinement de particules actives dans une mousse.

Résumé :

Annuellement un phénomène de formation de mousse marine est observé en Manche Orientale. Cette formation est corrélée à l’efflorescence de la micro-algue Phaeocystis globosa. Les épisodes de mousse sont associés à une diminution brutale de la population de micro-organismes qui composent le milieu marin. Nous formulons l’hypothèse que les micro-organismes qui disparaissent du milieu marin sont retenus dans la mousse. Parmi ces organismes, certains sont motiles, c’est-à-dire qu’ils ont la faculté de se déplacer dans leur milieu. Dans cette thèse, nous nous sommes intéressés à la problématique de la rétention de tels micro-nageurs dans une mousse liquide. Après sa formation, une mousse liquide vieillit : le liquide qui la compose s’écoule sous l’effet de la gravité, ce phénomène est appelé le drainage. Si des particules sont présentes dans la mousse, elles peuvent, en fonction de leur taille, être entraînées par le liquide (advection), ou bien rester piégées dans la mousse. Lorsque les particules sont motiles, nous avons mis en évidence un effet de la motilité sur leur rétention dans la mousse lors du drainage du liquide. Nous avons mis en place des expériences modèles dans lesquelles les micro-organismes sont initialement répartis dans le liquide de la mousse de manière homogène. Lorsque le liquide s’écoule, les micro-organismes non-motiles sont drainés hors de la mousse, et on retrouve dans le liquide drainé l’ensemble des micro-organismes présents initialement dans la mousse. Au contraire, lorsque les micro-organismes sont motiles, une partie seulement de ceux qui étaient initialement présents dans la mousse s’écoule avec le liquide. La rétention des micro-organismes augmente lorsque la motilité augmente. Nous avons en outre observé que cette rétention augmente lorsque l’intensité de l’écoulement initial du liquide dans la mousse diminue.

Abstract :

The formation of a sea foam is observed annually in the eastern Channel. This formation is correlated to the bloom of the micro-algae Phaeocystis globosa. These foam events are associated with a drastic reduction of the micro-organism population present in the sea. Our hypothesis is that the micro-organism that have disappeared from the sea have been trapped in the foam. Among these micro-organisms, some are motile, which means that they have the ability to navigate in their medium. This thesis focuses specifically on the issue of motile micro-algae retention in a liquid foam. Following its formation, the foam ages : the liquid phase flows away under the influence of gravity, a phenomenon known as drainage. When particles are present in the foam, they can either be swept away by the liquid (advection) or be trapped in the foam. We observed an effect on the micro-algae retention in the foam during the drainage due to their motility. We set up model experiments in which the micro-organism are initially homogeneously distributed within the foam. When the liquid flows away, the non-motile micro-organism are drained out of the foam. In the drained liquid, we found the same quantity of micro-organisms initally present in the foam. Conversely, when the micro-organisms are motile, only a fraction of the quantity initially present in the foam is advected with the liquid. The retention of the micro-organisms increases with motility. It was also observed that retention increased when the intensity of the initial flow of liquid in the foam decreased.


Contact : Équipe séminaires / Seminar team - Published on / Publié le 28 mai