photo

Séminaire MSC
"Matière et Systèmes Complexes"

                      

Lundi 8 décembre 2008 à 11h30
Bâtiment Condorcet, 4ème étage, salle 454 A.

Lydéric Bocquet
(LPMCN, Univ. Lyon-1)


Splashs et effet théière : effets de surfaces dans les écoulements rapides

 

Cet exposé tournera autour de la question : peut-on modifier un écoulement en jouant sur les propriétés de surface, notamment la mouillabilité ? Une question subsidiaire étant : que peut-on attendre des surfaces « super-hydrophobes », qui présentent l’effet Lotus, vis à vis des écoulements ?

Si la réponse est relativement évidente pour les écoulements intervenant aux ‘petites’ échelles, ces effets de surfaces sont généralement considérés comme négligeables à ‘grande échelle’  (‘petites’ et ‘grandes’ échelles étant définies par les valeurs des nombres de Reynolds et Weber). Dans ces régimes, l’inertie est dominante et contrôle a priori la physique de l’écoulement.

Je discuterai de deux situations où ce paradigme est mis en défaut : situation d’impacts (« le plouf ») et l’effet théière. Je montrerai en particulier que contrairement à ce qui est attendu, la mouillabilité des surfaces joue un rôle central dans la dynamique de l’écoulement.