photo

Séminaire Exceptionnel
"Matière et Systèmes Complexes"

                      

Mardi 29 janvier 2008 à 11h30
Bâtiment Condorcet, 6ème étage, salle 646 A.


Florent Carn
(LCMCP, Université Paris 6)


Structuration de matériaux inorganiques ou nanocomposites par des interfaces molles (mousse, émulsion, biopolymères)

 

Un défi actuel en science des matériaux concerne le développement de méthodes à la fois peu coûteuses et respectueuses de l’environnement pour la synthèse de matériaux fonctionnels dont la structure est optimisée pour une/des propriétés données. Dans ce contexte, l’utilisation de procédés sol-gel en voie aqueuse et condition ambiante au voisinage d’interfaces « molles » est une voie très prometteuse. Une problématique centrale dans ce type d’approche est de comprendre puis maîtriser l’influence réciproque se développant entre le réseau inorganique en croissance et le milieu structurant.

Dans cet exposé, je présenterai d’abord des résultats acquis pendant ma thèse (CRPP, Bordeaux) concernant la synthèse de matériaux à porosité hiérarchisée (combinaison de micro-, méso- et macropores) obtenus par confinement de réactions sol-gel (à partir d’alkoxydes ou de colloïdes) dans la phase continue d’une mousse ou d’une émulsion directe concentrée. Les possibilités de contrôle structural offertes par ces approches et le rôle prépondérant joué par le drainage au sein des mousses seront discutées.

La seconde partie de l’exposé concernera les résultats acquis au cours du présent post-doc concernant l’étude des interactions entre des oxydes de vanadium et des biopolymères (gélatine, collagène). Nous mettrons en évidence l’existence dans certaines conditions d’un processus de coacervation complexe entre la gélatine et des clusters décavanadates ([H2V10O28]4-). Ensuite, nous décrirons le comportement rhéologique de mélanges gélatine/décavanadate avant séparation de phase puis le comportement mécanique du coacervat. Enfin, nous verrons de quelle manière le confinement des précurseurs vanadates affecte la croissance de rubans de V2O5 au sein du coacervat.