photo

Séminaire Exceptionnel

                      
Vendredi 2 février 2007 à 11h30
Tour 33, couloir 33-43, 2ème étage, salle de réunion

Damien Cuvelier
(Harvard University)

Rhéologie et activité cellulaire

Au cours de ma thèse à l’Institut Curie j’ai étudie quelques déformations de membranes lipidiques et cellulaires. D’un point de vue globale j’ai pu montré que i) la dynamique d’étalement de vésicules lipidiques décorées de protéines d’adhésion sur des substrats biomimétiques est gouvernée par la diffusion des protéines membranaires, alors que la dynamique d’étalement de cellules est limitée par la viscosité du cortex polymère qui sous-tend la membrane. D’un point de vue locale, les nanotubes lipidiques, extraits d’un liposome par application d’une force ponctuelle, sont une sonde ultrasensible des paramètres mécaniques d’une bicouche (tension, courbure, élasticité) et des propriétés rhéologiques d’une cellule (friction cytosquelette/membrane). 

Au cours de mon post-doc à l’Université de Harvard, je m’intéresse actuellement davantage aux propriétés collectives de l’activité cellulaire. En particulier, l’étude d’un système contractile a base d’extrait cellulaire nous a permis d’élaborer un système minimal permettant de reproduire la contraction de gels actifs «biochimiques» pour lesquels un diagramme de phase a été obtenu. Mon deuxième projet en cours vise à étudier quantitativement l'influence de la topographie sur l’auto-organisation in vitro de myofibrilles, assemblages multi-cellulaires élémentaires des fibres musculaires.