photo

Séminaires MSC
"Matière et Systèmes Complexes"

                      

Lundi 08 mars 2010 à 11h30
Bâtiment Condorcet, 4ème étage, salle 454 A.


Antonin Eddi - Damien Robert
(MSC, Université Paris-Diderot)



Antonin Eddi: Gouttes marcheuses : Effet tunnel macroscopique


Une goutte rebondissant sur un bain en vibration peut se déplacer à vitesse constante sur l'interface lorsqu'elle se couple aux ondes de surface qu'elle crée. Elle devient alors un marcheur, dont le caractère dual a déjà été étudié dans des expériences de diffraction. Nous présenterons ici le comportement des marcheurs en présence de barrières sous-marines. Ils subissent une forme d'effet tunnel : la réflexion ou transmission au niveau des barrières est aléatoire, mais la probabilité de passage décroît quand on augmente l'épaisseur des barrières. Ces résultats montrent que notre association onde-particule présente une non-localité qui suffit pour générer un effet tunnel à l'échelle macroscopique.

-----------------------------------------------------------
Damien Robert: Détermination des forces mises en jeu dans le transport intracellulaire des endosomes en combinant des mesures de microrheologie active et passive

Pour transporter des constituants de l’extérieur en son sein, la cellule utilise une série de compartiments vésiculaires (les endosomes). La compréhension de la régulation de ce mode de transport, demeure un problème central en biologie cellulaire. Nous nous proposons d’étudier les forces mises en jeu dans ce processus, en caractérisant d’une part le comportement rhéologique du milieu intracellulaire (microrhéologie active) et en analysant d’autre part les fluctuations de position des endosomes (microrhéologie passive). Cette approche double est rendue possible par l’utilisation, comme sonde, d’endosomes marquées à l’aide de nanoparticules magnétiques. Avec un tel système consomateur d’énergie (via l’ATP), les prédictions du théorème de fluctuation-dissipation ne s’appliquent pas. Le spectre des forces, développées par la cellule, peut être déduit en utilisant une équation de Langevin. Nous avons pu interpréter ces spectres de forces à l’aide d’une modélisation numérique simple.