photo

Séminaires MSC
"Matière et Systèmes Complexes"

                      

Lundi 3 décembre 2007 à 11h30
Bâtiment Condorcet, 4ème étage, salle 454 A.


Blandine Gueslin
(Institut de Physique du Globe de Paris)


Sédimentation de particules non-browniennes dans un fluide thixotrope à seuil : la laponite

La sédimentation de particules non-browniennes dans une suspension de laponite a été étudiée expérimentalement. Un protocole de préparation du fluide spécifique a été mis en place, la caractérisation rhéologique du fluide a été réalisée : la
laponite constitue un fluide thixotrope, à seuil, rhéofluidifiant et viscoélastique. La caractéristique principale est l'augmentation exponentielle de la viscosité du fluide avec le temps de vieillissement. La sédimentation de particules isolées a été
étudiée sous différents aspects : vitesse de la particule, champs de vitesse autour de la particule, biréfringence induite par la sédimentation. La vitesse de la particule évolue en exponentielle décroissante avec le temps de vieillissement. Deux
régimes d'écoulement suivant la contrainte exercée par la particule ont été repérés : un écoulement avec une traînée négative (remontée du fluide après le passage de la particule) ou avec une évolution spatiale quasi-similaire entre l'amont et
l'aval. L'écoulement du fluide peut être relié aux propriétés rhéologiques du fluide. La sédimentation de deux particules a été observée dans deux cas : en présence et en absence d'une traînée négative. L'agrégation des particules peut être
observée dans chaque cas. De plus, la sédimentation de suspensions a été entreprise : on observe une sédimentation sur une longueur finie conduisant à l'arrêt de la sédimentation contrairement au cas newtonien. La dynamique de cet arrêt
est en exponentielle décroissante.