photo

Séminaires MSC
"Matière et Systèmes Complexes"

                      
Lundi 30 octobre 2006 à 11h30
Tour 33, couloir 33-43, 2ème étage, salle de réunion

Martin In
(Laboratoire des Colloïdes, Verres et Nanomatériaux, Université Montpellier 2)

Croissance et branchement dans les micelles géantes de tensioactifs gemini

Les oligomères de tensioactifs (OTA) sont constitués de plusieurs entités amphiphiles associées entre elles au niveau de leurs têtes polaires. Dans la littérature, les dimères de tensioactifs sont couramment appelés tensioactifs gemini. La longueur de l'espaceur S et le degré d’oligomérisation permettent d'ajuster finement la courbure spontanée des micelles. Les OTA à espaceurs court forment des micelles géantes cylindriques en l’absence de tout additif (sel, cotensioactif…) et offrent l’opportunité d’étudier la croissance des micelles dans des conditions où les interactions électrostatiques prédominent.

Nous décrirons la croissance des micelles cylindriques, telle qu'elle nous est révélée par diffusion de neutrons aux petits angles. Par une interprétation simple de la dépendance en concentration du pic de corrélation, nous déterminons le paramètre de croissance Ec (qui correspond à l’excès d’énergie associé à l’excès de courbure aux extrémités des micelles cylindriques) et sa dépendance en concentration. Nous estimons aussi l’excès d’énergie associé à la présence de branchements dans des solutions de trimères. Les observations par diffusion centrale sont bien corrélées aux clichés de microscopie électronique et aux propriétés rhéologiques de ces systèmes.