photo

Séminaires MSC
"Matière et Systèmes Complexes"

                      

Lundi 18 janvier 2010 à 11h30
Bâtiment Condorcet, 4ème étage, salle 454 A.


Démosthène Mitrossilis
(MSC, Université Paris-Diderot)


Mécanosensibilité à l’échelle de la cellule unique

  

Les cellules vivantes s’adaptent à la raideur de leur environnement. Cette adaptation a été  interprétée, jusqu’à présent, comme une conséquence de la sensibilité à la force des complexes d’adhésion. Pour déterminer si le paramètre de contrôle de la réponse cellulaire est la force ou la rigidité, nous avons développé une méthode unique qui nous permet de changer en temps réel la raideur effective de l’environnement de la cellule.

Dans ces conditions expérimentales, nous avons observé une réponse cellulaire rapide (t < 0.1 s), dépendante de la raideur, et pas de la force. Cette réponse à temps court ne peut pas être expliquée par les molécules mécanosensibles des complexes d’adhésion. Nos résultats suggèrent une réponse mécanique de la cellule.