Séminaires MSC
"Matière et Systèmes Complexes"

                      
Lundi 20 février 2006 à 11h30
Tour 33, couloir 33-43, 2ème étage, salle de réunion

Eric Raspaud
(LPS, Université Paris XI-Orsay)

Condensation de l’ADN : de la chromatine au phage

In vivo l’ADN est généralement très fortement replié sur lui-même. Notre équipe d’expérimentateurs s’intéresse aux mécanismes permettant de replier ou de condenser l’ADN ainsi qu’aux propriétés structurales des phases denses d’ADN. Au cours de cet exposé, je montrerai trois exemples d’études effectuées dans le groupe au cours de ces dernières années : 1) la dépendance en sel du repliement de la chromatine; cette dépendance connue depuis des dizaines d’année sera reliée aux changements d’interactions entre nucléosomes induits par la présence de sel. 2) les « complexes » formés par l’association de polymères de charges opposés et en particulier l’ADN et les protéines basiques. 3) le mécanisme de transfert de l’ADN de bactériophages.