photo

Séminaires MSC
"Matière et Systèmes Complexes"

                      
Lundi 23 janvier 2006 à 11h30
Tour 33, couloir 33-43, 2ème étage, salle de réunion

Julien Scheibert

(LPS, ENS, Paris)

Mesure du champ de contrainte à une interface en frottement: une approche physique de la perception tactile.

Pour appréhender la texture fine d’une surface, nous effectuons spontanément une exploration active: une caresse. Quel est le type d’information tactile accessible lors d’une telle expérience? Comment expliquer les performances tactiles de l’extrémité du doigt humain compte tenu de son mode de fonctionnement, en apparence très simple? En s’inspirant des connaissances existantes sur la physiologie du toucher, nous avons mis au point un « capteur tactile » modélisant l’extrémité du doigt et nous l’avons inséré dans une expérience de frottement sur des substrat texturés modèles.

Nous montrerons tout d’abord que ce capteur, basé sur la technologie MEMS, présente des performances comparables à celles mesurées sur l’homme lors d’expériences de psycho-physiologie du toucher.

Nous verrons ensuite que la taille millimétrique de la partie sensible du capteur nous donne accès aux contraintes à une échelle spatiale petite par rapport à celle du contact. Nous verrons alors à travers quelques exemples comment il est possible accéder à la mesure dynamique du champ de contraintes à une interface en frottement.