Séminaires MSC
"Matière et Systèmes Complexes"

                      
Lundi 21 novembre 2005 à 11h30
Tour 33, couloir 33-43, 2ème étage, salle de réunion

Willy Supatto

(Physicochimie Curie, Paris)

Etude du contrôle mécanique de la morphogenèse embryonnaire : 

une approche d’optique non linéaire.

 
Le développement d’un embryon met en jeu une chorégraphie fascinante de mouvements cellulaires régulés très précisément dans le temps et dans l’espace. Cette séquence de mouvements morphogénétiques est contrôlée par une cascade d’expressions génétiques. Dans ce processus de régulation, nous nous intéressons à l'existence d'une boucle de rétroaction mécanique. En particulier, nous étudions le phénomène d’expression génétique mécano-sensible au cours du développement précoce de l’embryon de Drosophile [1]. Dans ce contexte, nous montrons que l’optique non linéaire permet à la fois : (i) d’analyser quantitativement la dynamique des mouvements morphogénétiques, avec ou sans perturbations, à l’aide de techniques telles que la microscopie à deux photons ou la microscopie THG (Third Harmonic Generation), et en obtenant une cartographie quantitative du mouvement des cellules par analyse d’images (Particle Image Velocimetry ou PIV) [2-4] ; et (ii) de moduler les mouvements morphogénétiques à l’aide d’une nouvelle technique de dissection laser localisée dans l’espace et induite par impulsions femtosecondes [2]. Cette approche « toute optique » permet d’étudier l'expression génétique mécano-sensible au cours du développement d’un embryon sauvage (non mutant).

[1].  E. Farge, Current Biology, 13, 1365-1377 (2003).

[2].  W. Supatto, D. Débarre, B. Moulia, E. Brouzés, J.-L. Martin, E. Farge, and E. Beaurepaire, PNAS, 102(4), 1047-1052 (2005).

[3].  D. Débarre, W. Supatto, E. Farge, B. Moulia, M-C. Schanne-Klein, and E. Beaurepaire, Optics Letters, 29(24), 2881-2883 (2004).

[4].  D. Débarre, W. Supatto, and E. Beaurepaire, Optics Letters, 30(16), 2134-2136 (2005).