photo

Séminaires MSC
"Matière et Systèmes Complexes"

                      
Lundi 22 février 2010 à 11h30
Bâtiment Condorcet, 4ème étage, salle 454 A.

Patrick Tabeling
(ESPCI, Paris)

Comment les fluides s'écoulent t ils près des parois ?

La microfluidique est souvent inspirée par les applications auxquelles elle donne lieu, mais elle permet aussi de réaliser des expériences délicates. Cette remarque s'applique à  l'étude des phénomènes de glissement. Qu'ils soient gaz ou liquides, simples ou complexes, en présence ou en absence de champ électrique, en général, les fluides glissent sur les parois. L'amplitude du phénomène a été longtemps controversée, mais aujourd'hui, un consensus semble émerger pour le cas (important) de l'eau, et des parois lisses. Nous avons contribué à cet effort, en effectuant des mesures de vitesse jusqu'à 20 nm de la paroi confinant l'écoulement, éclairant le fluide avec des ondes évanescentes. Cette meme technique nous a permis de révéler des effets comme l'amplification du glissement par un champ électrique, la formation d'un zone bouchon (de quelques dizaines de nm) dans les solutions de polymères - effet que nous ne comprenons pas - et des effets de lubrification pour des écoulements de particules de gel. Tout cela aide à préciser la structure des écoulements près des parois, une question qui avait été abordée trop souvent, dans le domaine de l'hydrodynamique, par des arguments purement mécaniques induisant des conceptions erronées.