photo

Séminaires MSC
"Matière et Systèmes Complexes"

                      
Lundi 12 septembre 2005 à 11h30
Tour 33, couloir 33-43, 2ème étage, salle de réunion

Christophe Ybert

(LMPCN, Universite de Lyon-1)

Les propriétés de surface peuvent elles influencer les écoulement micro-échelle ?

D'abord motivées par des considérations fondamentales, les études concernant les propriétés hydrodynamiques des interfaces solide/liquide ont connu récemment un fort regain associé au développement des microsystèmes fluidiques, pour lesquels l'assouplissement du dogme macroscopique "pas de glissement relatif entre paroi et fluide" présenterait de nombreux avantages pratiques. Après un bref rappel du contexte général et de l'état des connaissances sur le sujet, je présenterai quelques uns de nos travaux récents visant à comprendre, et ultimement à contrôler, les propriétés hydrodynamiques des interfaces. J'insisterai plus particulièrement sur deux aspects :

- la mise au point d'une nouvelle technique de caractérisation permettant de quantifier à l'équilibre (en l'absence de tout forçage extérieur) la nano-hydrodynamique au voisinage d'une paroi ;
- la possibilité de coupler les propriétés hydrodynamiques à d'autres phénomènes (électrostatiques) pour obtenir des effets  macroscopiques quand bien même l'influence de la surface sur l'hydrodynamique ne s'étend que sur quelques nanomètres !