Quelques mots sur la belle AURELIA AURITA

Lorsque j'étais en Bretagne, j'avais monté une collaboration avec la Cité de la Mer de Cherbourg (grand Merci à toute l'équipe de Pierre-Yves Bouis, pour son extraordinaire travail de zoologie marine et sa disponibilité), pour l'étude de la méduse Aurelia Aurita. NB ces images sont obtenues en mode shadowgraph, qui rend un contraste splendide dans les méduses.
Film de méduse Aurelia Aurita. Le film est pris en caméra rapide HD Photron fastcam, lentille-zoom Optem X1. Vitesse originale 125fps; 1024x1024 pixels; passé en mode ralenti 25 images/sec. Les petits points brillants sur le pourtour de l'ombelle sont les yeux (8). Remarquez les vaisseaux sous l'ombelle (côté endoderme) Le film complet (500Mo) se trouve ici en format AVI : le film.

Merci à Camille Gambini et Annemiek Cornelissen qui veillent à la bonne santé des méduses.

Et aux stagiaires qui servent ponctuellement d'assistants!

Merci également à l'équipe de Pierre-Yves Bouis à la Cité de la Mer (Cherbourg), où vous pouvez admirer des méduses adultes (ici ce sont de très jeunes méduses).

Film de méduse Aurelia Aurita.

Autres films
si ça vous plaît.
Ce qui m'intéresse dans cette méduse, c'est l'existence d'une arborescence de vaisseaux hiérarchique avec un "pattern" très régulier, en forme de chandelier. Cet animal est "très primitif", et ce n'est pas du sang qui circule dans ses "veines" mais de l'eau de mer+des sucs digestifs. Il y a des "veines" et des "artères". On voit ici les artères, ce sont les vaisseaux sans branches, et les veines, les vaisseaux avec branches. Au bout des artères il y a un oeil (8 dans les méduses usuelles, parfois 10, parfois 16, ou même 32 -très rare).
En étudiant finement le développement de cette méduse, je me suis rendu compte que les vaisseaux se formaient par le bord. Et qu'en fait, de nouveaux bourgeons apparaissent, qui remontent et se reconnectent en suivant un trajet qui penche vers les veines précédentes dans la hiérarchie. Dans cette image, on voit la naissance des bourgeons, à peu près au milieu entre deux vaisseaux existant.
Sur cette image on voit que le bout de la nouvelle veine penche vers une veine précédente, et pas vers une "artère", gros vaisseaux davantage visible vers le bas de la photo (étoile).
En immobilisant des méduses dans des béchers adaptés, on obtient des battements plus faibles que le battement de grande amplitude à la mer. On observe alors que les "sprouts", ou bourgeons de vaisseaux, se forment le long du bord de l'ombelle, par flambage du bord.
Quatre images prises pendant un battement.
Superposition des contours après extraction, montrant la formation du "sprout" ou bourgeon de vaisseau. (NB nous avons fait depuis des marquages en fluo des parois cellulaires; travaux en cours.)
Le mécanisme de formation des vaisseaux serait donc médié par la physique non-linéaire du flambage du gel+épithélium, de la surface de la méduse. Ceci exliquerait l'origine très primitive des vaisseaux. Le raccordement des vaisseaux suivrait automatiquement des chemins de cisaillement, qui conduiraient par essence aux veines, par une auto-organisation dans le champs de cisaillement principal (sorte de réfraction dans le champs de force).
Il est assez facile de montrer qu'un vaiseau suivant un champ de cisaillement entre deux vaisseaux formant en quelque sorte les "parois" d'un canal, va pencher vers la paroi la plus molle (la paroi dure fait office de condition de réflexion).
Suite à mon déménagement à MSC, ces expériences vont reprendre sous la houlette de Annemiek Cornelissen, qui se passionne comme moi pour ce remarquable animal. Nous avons reçu une subvention pour installer ici de gros aquariums pour redémarrer plus sérieusement des expériences. Nous avons quelques expériences très intéressantes en cours. Si ça vous intéresse, vous êtes bienvenu (stages etc.). La photo à droite montre le labo installé par Annemiek.
Sur ce sujet nous avons fait une communication en congrès au FASEB.

Retour
à la page de présentation-Back to front page
La citation de la page : "Si l'électricité, me dis-je, qui est le magnétisme des corps physiques, peut subir une direction qui lui impose des lois, à plus forte raison des esprits hostiles et tyranniques peuvent asservir les intelligences et se servir de leurs forces divisées dans un but de domination". Gérad de Nerval in Aurelia.